Le charme discret de l’hiver

Feux sous la glace...
Dans ce monde, il reste quelques gestes stables. Ils partent directement du regard méfiant et lourd de reproches possibles. Les sacs portent toute la réserve de survie dans un monde froid. Tandis que les toques et autres casquettes rehaussent le visage, renforcent le goût du lointain.

slider-charmehiver1

Nouvelles héroïnes du docteur Jivago, filles du Nord de l’hiver, elles peuvent espérer :
la séduction émane de ces petites bottes, de ces lèvres minces et de ces yeux qui attendent une passion infinie signée Ralph Lauren.

 
slider-charmehiver2

Liaisons fidèles

Pour signer l’attachement, la chaîne aux couleurs dorées est parfaite avec ses maillons.
C’est un effet de l’élégance du juste milieu : rien ne peut être excessif, même l’excès. Les incrustations de porcelaine, le cuir et le métal donnent une identité indéfinissable, insaisissable, hors du temps.
C’est une pensée que l’on pourrait dire baroque : étinceler, magnifier les formes lourdes et fragiles à la fois, qui représentent elles-mêmes les volutes de la matière vers le ciel, pour une éternelle cohésion. Entre l’art, le corps, et l’esprit. C’est une collection de Bottega Veneta, avec la manufacture berlinoise KPM.

 

slider-charmehiver3

Pour comtesse aux pieds nus

La Maison d’accessoires Roger Vivier présentera jusqu’au 18 novembre une exposition rétrospective au palais de Tokyo, pour célébrer son fondateur qui débuta dans les années 30 et lança sa marque en 1963. Près de 140 modèles de souliers retracent sa carrière.
Cinq cents fois je refais mon dessin pour vérifier la justesse de l’idée et respecter l’architecture du pied. Talon Aiguille, talon Virgule,  talon Étrave, talon Choc... C’est le chic de la chaussure française, tant prisé dans le vaste monde et repris de nos jours par Bruno Grisoni.

 

 slider-charmehiver4

Chaînes argentées

Colliers et bracelets encerclent avec des maillons le cou et le bras en un glissement progressif vers l’intense. Le plaisir de posséder vaut celui d’être tenue, tandis que les couleurs de la robe semblent fuir... Collection Croisière de Bottega Veneta.

 

slider-charmehiver5

Liberté pastel

Je me vêtirai, style officier d’une armée mythique en teinte claire. La ligne du vêtement rejoint ma silhouette. Elle disparaîtra dans la brume, telle Anna Karénine, avec Vronsky en Italie, sous le poids de ses remords. Quant à moi, sans faute ni regret, je serai vêtue d’Emporio Armani.

 

 slider-charmehiver6

Tel un cadeau de l’amour