E la nave va

Douce tempête sur la planète, un vent d’est souffle sur Kiev et le Dniepr. Le monde avance vers ses transformations futures. Les défilés de mode continuent de par le monde et les nouvelles technologies viennent révolutionner nos vies.

 

 googleglass

Révolution shuffle

Le prototype débarque aux États-Unis. Avec une commercialisation de 24 h pour garder le suspens. Il révolutionne le milieu de l’high-tech. Les lunettes sont dirigées par commande vocale et vous pourrez explorer le Web à l’intérieur de votre verre droit, comme si vous étiez connectée au réseau. Annonçant l’avènement d’une technologie plus intuitive, en osmose avec notre cerveau.Très utile pour tchatcher avec ses copines lorsque l’on est en
mission dans le Donbass.

 

voiture

Planer avec James

Bond. James Bond. Il tue comme il voyage. En première classe. Il fait exploser un yacht après avoir séduit la propriétaire, jeté à l’eau le maître d’hôtel, et obligé l’équipage à s’enfuir à l’ambassade de Russie. Et puis il prend un onzième Martini Dry avant d’aller rendre compte dans un bureau poussiéreux à une vierge rance en uniforme de collégienne des années 1950 et à un colonel de l’armée des Indes. On le félicite :
Mr Bond, allez vous reposer quelque jours... Cette phrase équivaut en Angleterre à la grand-croix de la Légion d’honneur. Et puis il rejoint dans un lit la seule jolie fille dont il n’ait pas causé la mort dans le scénario.
Pour revivre ces événements exceptionnels, ou tout au moins leur ambiance, inscrivez-vous pour un périple de 21 jours à travers sept pays sur les traces de ce
globe-trotter flegmatique... Avec cocktails Martini, tours de Rolls Royce, jet privé, et James Bond Girl qui sort de l’eau toute mouillée mais superbement maquillée. En échange, vous donnerez une somme équivalente à l’achat d’une grosse ferme dans le Poitou-Charente.
Site de l’opérateur : VeryFirstTo.com

 

Destruction massive

La terre est encerclée par les débris spatiaux de toutes tailles qui tournoient en orbite et à vitesse phénoménale.
Ils représentent un danger perpétuel pour les satellites et les stations en activité. La destruction par bombardement n’est pas envisagée. L’Europe finance des chercheurs pour trouver un système capable de les dissoudre.
Un concept est retenu, le câble électrodynamique. Le principe est simple : ce câble est déployé sous un satellite. Parcouru d’un courant électrique, il induit des forces de freinage et amène le déchet à descendre vers l’atmosphère pour se désintégrer à son contact. C’est simple, mais il fallait y penser.