En boucles

Fantaisie et haute joaillerie se marient avec élégance pour nous offrir de ravissantes boucles d’oreilles pour les fêtes d’été.

Celles d’Anna Rivka ont des formes aux multiples volumes. Elles enchantent la vue par des couleurs raffinées. Elles semblent inspirées pour une beauté ultra féminine qui jouerait sur des contrastes, une suite de regards et de phrases pénétrantes, encadrées de lumières. On déclare l’intemporalité du monde et de la femme, le rêve de pierres précieuses.

Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Les créations Anna Rivka sont fabriquées à la main dans son atelier parisien…
Or, laiton, argent massif, des bijoux qui planent hors du temps, mélanges de pierres dures et plus malléables, pour des formes permettant la fantaisie.

C’est un appel à ces grandes époques, elles ont marqué notre émotion pour toujours, style Renaissance, éloge du classicisme nuancé ou Art nouveau. C’est une finesse comme un verre de gin-fizz, avec l’éclairage du visage, la finesse du dessin, portée la journée ou le soir pour dîner au clair-obscur.

 

Les bijoux d’Aurélie Bidermann sont ensoleillés. La nature stylisée en feuilles semble posée sur des cercles d’or. Ceux de notre inconscient, des mots à peine éclos, dévoilés en couleurs doubles, jaune et vert presque translucides, pour un apaisement incroyable. C’est sortir du soi pour aller au bord de la mer, où, admirables, les boucles d’oreilles deviennent des éclats de caractères et de définition.

Le bracelet en or ajouré, de Paloma Picasso, répète indéfiniment le même motif de feuilles, encercle le poignet et lui commande son langage d’éternité.

 

D’autres fantaisies, chez Gripoix, ajoutent du bleu et du turquoise au vert et à l’or.

Chez le joaillier Van Cleef & Arpels, les pendentifs deviennent des trèfles à quatre feuilles, en forme de croix, avec des cercles parfaits. Le vert profond illumine par son espérance, tandis que Chanel incruste dans la pureté blanche du diamant ce bleu que l’on ne retrouve que le soir, lorsque la nuit tombe sur l’eau et nos souvenirs.


Du rose au rouge. Du mauve au bleu pâle. C’est une mémoire qui semble venir de Chine. Le dessin des fleurs imaginaires raffinées par un souci du détail, du geste qui vogue, telle une grâce loin des lois de la pesanteur. Vos couleurs se contrastent pour créer la finesse de la dragée que l’on ne peut déguster, même si le festin est de pierre.
Vous êtes une fleur posée sur une autre fleur. Dans ces collections merveilleuses.

Rouge Passion de Pomellato attise le désir en une collection capsule aux codes visuels rouges.

Rouge absolu avec des gemmes naturels, rubis et saphirs synthétiques recouverts de nacre, un procédé qui transforme les pierres en gouttes aux reflets intenses. Le sertissage est de neuf carats or, le rendu est éclatant.


Et la courbe de l’infiniment précieux s’affirme, devient plus riche, Chanel plus intense, comme une joie. C’est la découverte de cet obscur objet du désir, de cette valorisation de l’être, au féminin, où l’art est un bijou qui cherche la relation parfaite entre la matière et la volute, l’incrustation et la surface lisse. Esprit du monde, où nous mènes-tu, si ce n’est dans le cercle parfait de notre conscience retrouvée ?

 

Les Diorette de Dior aux courbes mignonnes, parsemées de fleurs délicates comme des baisers, nous rappellent cette lumière douce et créative qui peuple nos amours.

Le cœur de Chaumet installe une sorte de fidélité entre l'être humain et le bijou.
Les bijoux d'oreilles fantaisie de Dinh Van nous charment aussi, par leur design aux lignes pures et modernes.