Un jeune marchand de tableaux anciens

À la tête de la Galerie de Frise, Florent Piednoir est un marchand de tableaux réputé à l’âge de 24 ans. Il est un œil. C’est ainsi que l’on appelle les experts intuitifs, qui savent repérer, comprendre, analyser une œuvre dans toute sa beauté créative. C’est un don. En musique, cela s’appelle être une oreille.

Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

À12 ans, il accompagnait ses parents dans les salles de ventes. À 16 ans, il acheta un lot de livres anciens. Il garda ceux qui l’intéressaient et il revendit les autres. À 18 ans, il commençait des études de design-produit à Bordeaux, mais il se lançait surtout dans le métier de marchand de tableaux anciens. Il se fit apprécier et put commencer une collaboration avec une grande galerie de Paris. Il avait déjà ressenti que sa vocation première serait la sauvegarde et le sauvetage des œuvres de notre patrimoine. Sa prédilection dans la Galerie de Frise : tout ce qui précède la Monarchie de Juillet établie en 1830.  En clair, il préfère l’esprit aristocratique à la perception bourgeoise et romantique de l’art, telle qu’elle se développa à partir de Louis-Philippe.

De nos jours, les appartements sont plus petits, les murs vides prennent plus d’importance et le tableau devient l’atout majeur de la décoration. En corrélation, on assiste au retour au portrait. Peut-être parce qu’il définit une vérité intérieure, immuable, alors que nous sommes dans un monde changeant.

Ce que Florent apprécie dans le classicisme et l’art du portrait :  la pureté du trait, l’équilibre des couleurs et des sujets. Cela correspond à un certain regard sur la vie et son ordonnancement. Il se rattache à la pure tradition nominaliste de l’être capable de voir et de comprendre par son esprit réaliste. C’est une philosophie perpétuée par Aristote et Saint-Thomas d’Aquin. Elle a connu son apogée avec le Siècle des Lumières. Juste avant la Révolution où l’on a redonné une place certaine aux artistes et idéologues qui ont cherché de l’abstraction avant tout dans un monde jugé en désordre.

Florent Piednoir, de son joli pays de Dordogne, commence certainement une carrière internationale qui va être exceptionnelle.

 

Contact : Monsieur Florent Piednoir
Galerie de Frise
Dordogne / Paris
Tel. : 06 77 36 95 10
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.antiquites-de-frise.com