Montre le Parfum

Ô temps ! Suspends ton vol. Écoute à l’exemple  de Lamartine l’odeur du parfum, la chaleur de la lumière, le rose bonbon de Mademoiselle Rochas qui regarde au centre de la terre.

Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Quelle heure peut-il être à une montre Chaumet si ce n’est celle de la magie tandis que Van Cleef & Arpels multiple les croix sur les chemins de l’exactitude ? Mais une fois qu’on sait lire l’heure et que l’on connaît la théorie des méridiens, l’important, c’est le beau temps et la beauté des montres, lorsque les chiffres dorés luisent aux doux reflets du désir.

Celui-ci est le temps absolu, de l’odeur suave de la femme, de ses regards qui descendent au bas de la terre tandis que l’homme se croit emporté au Paradis, celui de l’or ciselé, des robes étroites sur les hanches. La  beauté est hors concours, hors jour et nuit, dans le cœur des petits lapins au fond de leur terrier.

Et si le monde était une longue nuit de notre inconscient... Quel serait alors le sens du temps qui passe dans notre vie ? Qui pourrait au mieux décrire notre destinée temporelle près de Bordeaux ? Serait-ce le prudent Montaigne, la passionnée Aliénor, le tourmenté Mauriac, la mélancolique de Rivoyre Christine ?

 

Et si le soleil se couche sur un paysage de cow-boy, rappelez-vous avec l’eau de Goutal que vous êtes, un macho de la pampa, même si c’est vous qui sortez la poubelle tous les soirs. Votre montre Chopard ou Cartier affiche l’heure des rêves et de la conquête de l’Amérique. Vous êtes le conquistador de l’éternité, à l’image de Christophe, de Vasco et de leur bande de copains turbulents. La Route de la Soie est à retracer, celle des Indes à revisiter. Et le parfum Lacoste vous aidera pour sentir frais  sous les chaleurs des Tropiques. Il vous  rappellera celle qui vous l’a offert et vous attendra tout le voyage car elle vous regrette déjà.

 

Porter une montre comme un bijou rare, c’est aussi une façon  de  se décharger du temps, de le transférer de notre esprit vers la montre. Plus elle est belle et luxueuse, plus le temps de l’horloge officielle disparaît de notre corps pour aller dans ce bijou. Il devient un autre et nous avertit du temps qui passe.

Lorsqu’une jolie femme met sur son poignet nu sa montre,  lorsqu’elle lève ensuite sa main fine en un geste courbe, pour regarder où en sont les aiguilles dans leur course sage, c’est le monde du jour et de la nuit qui se présente devant la foule des hommes subjugués, en une suite de cercles enchantés.

Alors croyez au noir de la volonté, aux parfums et tenues Boss, aux montres Piaget qui vous indiqueront la date et le jour, et l’heure et la seconde, et le temps marqué par la grâce divine.

Parce que ne croyez surtout pas que c’est un hasard si deux molécules se sont rencontrées pour donner naissance à votre personne, vos bureaux, votre civilisation.

Dieu ne joue pas aux dés écrivit Einstein, qui ne le voyait pas du tout relatif.

Mais le divin est dans le secret de la forme discrète, dans l’éclat du doré sur le noir, dans le cuir protecteur, dans le flacon aux effluves essentiels.

Et lorsque Prada se met à sortir de son flacon, ce n’est pas le diable qui apparaît, mais le Bon Dieu, comme dans un roman de Jean-Paul Sartre.
Regardez les dessins de ces montres Van Cleef et Arpels. Toutes ces roues, ces cercles et ces balancements, comme si un mécanisme subtil avait été imaginé pour expliquer les étoiles et Galilée.

Et le temps qui marque la mesure de toute chose est le repère de tout espoir calculé.

Ainsi commence la séduction, le regard attiré par le poignet qui porte la montre, qui raconte l’heure intense... Swann était amoureux de l’amour. Et Proust cherchait Albertine qui se trouvait au cœur de la montre, lorsqu’elle raconte le temps perdu.

Parce que de nos joies et de nos peines, il ne restera que le bijou offert, les étoiles et les perles inscrites dans le boîtier, et les larmes qui se trouvent dans les yeux lorsque la séparation arrive.
Il ne reste alors que le souvenir de l’odeur et le reflet du bijou qui montent vers d’autres cieux, où peut-être alors, le temps s’arrête définitivement.